La boutique - librairie
Le design à portée de main

Azimuts Design Art...
Idée cadeau Revue Esadse
Azimuts Design Art Recherche n°57
Azimuts Design Art Recherche n°57
Azimuts Design Art Recherche n°57
Azimuts Design Art Recherche n°57
Azimuts Design Art Recherche n°57

Ces réflexions résonnent avec le discours tenu par les étudiant·es d’AgroParisTech lors de leur remise de prix. Iels décident de prendre la parole et de déserter la profession d’ingénieur·euses en agronomie et tendent à réinjecter les connaissances et savoirs acquis·es pendant leur temps de formation dans d’autres activités plus en accord avec nos problématiques contemporaines. Ce numéro 57 d’Azimuts arrive dans un contexte où bon nombre d’étudiant·es et jeunes designer·euses remettent en cause voire désertent à leur tour leur profession. Nous savons que notre activité professionnelle est assimilée à un « métier-passion » qui justifierait un travail gratuit, dissimulant par la même occasion une situation précaire. Nous avons conscience par ailleurs qu’exercer cette profession participe à une crise sociale, environnementale et économique plus globale. Malgré l’idéologie du designer·euse « sauveur·euse », le·a designer·euse devient en tant qu’individu·e vecteur·ice d’exclusion, d’oppression, d’aliénation, de consumérisme, de pollution, de greenwashing …
Designer·euses et philosophes ont depuis la révolution industrielle pensé, décortiqué et tenté de définir le design puisque, comme le dit Stéphane Vial, philosophe et chercheur en design :
« l’indéfinition du design n’est pas une fatalité postmoderne, mais un symptôme épistémologique ».

S’il est donc si difficile de définir les contours du design, le démêler comme nouage relèverait d’une prouesse. Vilém Flusser parle ainsi de « dé-signer » dans son ouvrage Petite philosophie du design : « Selon l’étymologie, to design veut donc dire “dé-signer” quelque chose : lui ôter son “signe” ».

Le designer italien Alessandro Mendini aborde, quant à lui, la possibilité de « déprojeter ». Plus récemment, les travaux de Tony Fry, penseur et designer australien, envisagent le design comme discipline de « futuration ». Il désigne la capacité du designer à produire un futur, habitable et soutenable. En réponse à cela, il propose d’imaginer son inverse, une "défuturation", pour nous préserver d’un futur mort-né, obsolète.
Avec ces tentatives de déconstruction, on comprend qu’à partir d’un même nœud, que serait la profession du designer, chacun·e définit ses propres fils à tirer pour tenter de desserrer cet entrelacement. Cependant, toustes s’accordent sur un point : il s’agirait de dé-designer la profession, et non pas la pratique ou le faire.

Dé-designer, ce serait ? Défaire, dénouer, démonter, dépêtrer, déballer, déblayer, déverrouiller, désinstaller, déserter, déprojeter, défuturer, démythifier, désorceler …

Notes sur les auteurs et le sommaire

Daria Ayvazova, Emmanuelle Becquemin, Arthur Benyaya Cazorla, Sophie Cras, Alex Delbos-Gomez, Mierle Landerman Ukeles, Fanny Maurel, Jovien Panné, Lola Pelinq, Lucie Sahuquet, Julia Burtin Zortea, Atelier ZERMA.

+d'infos suivre le lien

▬ Éléments techniques

Distributeur et diffuseur : Les Presses du réel
Éditeur : Cité du design/Esadse
Parution : Avril 2024
Langues : français et anglais
Format : 165 × 220 mm
jaquette-poster 581,5 mm x 420 mm autour du livre
Pagination : 164 pages
ISSN : 1160 9958 · 57
ISBN : 9782492621185

Azimuts Design Art Recherche n°57

24,49 €

dé-designer

Aujourd’hui, nous entendons de plus en plus que nous arrivons « à la fin d’un système », certain·es parlent même d’effondrement. Nous sommes nombreux·ses à remettre en question notre rapport au monde du travail. Dans un article intitulé « Un refus de professionnalisation » paru au printemps 2023 dans la revue Multitudes, Camille Anonymus pèse les pour et les contre de ce qu’elle veut et ne veut pas dans sa vie professionnelle et personnelle, et concentre son intérêt sur les études et l’apprentissage : une acquisition de capacités et de savoir-faire non plus canalisé·es dans une activité professionnelle précise, mais définie par une action. Ses études de médecine ne serviront pas à devenir médecin, mais à soigner.

Auteur : Ouvrage collectif

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client